Communiqués de presse

Contenu

Confinement et violences intrafamiliales

 

La situation exceptionnelle actuelle et le confinement à domicile peuvent malheureusement être propices aux violences intrafamiliales.

Dans le contexte de crise sanitaire actuel, le coronavirus appelle :

  •  à mettre en œuvre et faire respecter l’ensemble des mesures barrières dans les centres d’hébergement d’urgence des femmes victimes de violences conjugales ;
  •  à maintenir le dispositif existant, en s’assurant de la continuité d’accueil et d’écoute des services, ainsi qu’à le renforcer.

Les accueils de nouvelles femmes se poursuivent dans le respect des gestes barrières.
La plateforme https://arretonslesviolences.gouv.fr/ est toujours active et constitue le canal à privilégier avec le 17 en cas de violences. L’activité du numéro 3919 est également maintenue.

Par ailleurs, dans le Lot quatre associations d’aide aux femmes victimes de violences restent mobilisées :

  • Pause Aux Filaos, Luzech, 09 72 50 59 30, pauseauxfilaos@yahoo.fr,
  • CIDFF, Cahors, 05 65 30 07 34, cidfflot@wanadoo.fr,
  • Ségala Limargue, Leyme, 05 65 38 98 17, association.segala.limargue@wanadoo.fr,
  • ALAVI 46, Cahors, 05 65 35 42 23, alavi.cahors@wanadoo.fr

Enfin, la nouveauté dans le contexte actuel, les pharmaciens et leurs collaborateurs ont été associés au dispositif, puisqu’ils peuvent être en contact avec des victimes ou témoins de violences intrafamiliales. Les officines constituent alors un premier recours permettant d’alerter les forces de l’ordre qui restent également mobilisées.

Les numéros et contacts d’urgence et d’écoute en annexe appellent à être massivement relayés.

 
 

Documents associés :