Mis à jour le 06/09/2021

Contenu

Covid-19 : point sur la situation dans le Lot

Pour toutes les informations sur le Coronavirus et la situation en France www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Le Président de la République a annoncé le 12 juillet la volonté d’aller vers la vaccination de tous les français. Dans ce sens, plusieurs mesures majeures ont été prises, le département du Lot est aussi concerné.

Aller vers la vaccination de tous les Français :

  • La vaccination est rendue obligatoire pour toutes les personnes au contact des personnes fragiles (soignants, non-soignants, professionnels et bénévoles). Des contrôles seront opérés à partir du 15 septembre.
  • Des campagnes spécifiques de vaccination seront mises en place pour les collégiens, lycéens et étudiants à la rentrée.
  • Une campagne de rappel sera instaurée pour les premiers Français vaccinés dès les premiers jours de septembre.
  • Les tests PCR seront rendus payants à l’automne sauf en cas de prescription médicale.

100 % des jeunes volontaires vaccinés en deux semaines dans le Lot

Extension du pass sanitaire à plusieurs lieux accueillant du public :

La loi du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire a renforcé le recours au pass sanitaire dans les lieux suivants, depuis le 9 août :

  • les bars et restaurants (à l’exception des restaurants d’entreprise), y compris en terrasse ;
  • les grands magasins et centres commerciaux, sur décision du préfet du département, en cas de risques de contamination, dans des conditions garantissant l’accès aux commerces essentiels, ainsi qu’aux transports ;
  • les séminaires ;
  • les transports publics (trains, bus, avions) pour les trajets longs ;
  • les hôpitaux, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et les maisons de retraite pour les accompagnants, les visiteurs et les malades accueillis pour des soins programmés. Le passe ne sera pas demandé en cas d’urgence médicale.

Depuis le 21 juillet, le « pass sanitaire » doit être présenté par les personnes majeures, pour l’accès aux établissements, lieux et événements suivants : :

  • les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usages multiples ;
  • les chapiteaux, tentes et structures ;
  • les établissements d’enseignement artistique, lorsqu’ils accueillent des spectateurs ;
  • les salles de jeux et salles de danse ;
  • les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire ;
  • les établissements de plein air autres que les parcs zoologiques, d’attraction et à thème ;
  • les établissements sportifs couverts ;
  • les établissements de culte, hors cérémonies religieuses ;
  • les musées et salles destinées à recevoir des expositions à vocation culturelle ayant un caractère temporaire, relevant du type Y, sauf pour les personnes accédant à ces établissements pour des motifs professionnels ou à des fins de recherche ;
  • les bibliothèques et centres de documentation, à l’exception, des bibliothèques universitaires et des bibliothèques spécialisées ;
  • les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes ;
  • les navires de croisière et bateaux à passager avec hébergement.

Le pass sanitaire.

Depuis le 9 juin, le Pass sanitaire est nécessaire pour l’accès à certains évènements. Disponible en format papier et numérique, il est utilisé pour accéder à des rassemblements ou des événements. Le pass sanitaire centralise plusieurs documents relatifs à la Covid-19 : les fiches de résultats de tests négatifs, le certificat de rétablissement de la Covid-19 ou l’attestation de vaccination.
Il intègre deux dispositifs : le pass sanitaire « activités » à partir du 9 juin. Il permet de limiter les risques de diffusion épidémique, de minimiser la probabilité de contamination dans des situations à risque et donc la pression sur le système de soins, tout en permettant la réouverture durable de certaines activités ou lieux. Le pass sanitaire « frontières » est mis en œuvre dans le cadre du certificat vert européen et du contrôle sanitaire aux frontières. Il permet de sécuriser l’entrée sur le territoire métropolitain, de faciliter la mise en œuvre des mesures de contrôle sanitaire aux frontières mais également de limiter la falsification des documents de preuves.

Ce pass fait office de preuve de non contamination du covid,il existe trois preuves non cumulatives :

  • La vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet. Dans le temps cela est valable à partir de deux semaines après la 2e injection (vaccin à double injection), quatre semaines après l’injection (vaccin à une seule injection), deux semaines après l’injection pour les personnes ayant eu la Covid. Depuis mi-mai, toutes les personnes vaccinées, y compris celles qui l’ont été début janvier, peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le portail patient de l’assurance maladie. Par ailleurs, n’importe quel professionnel de santé pourra retrouver une attestation de vaccination et l’imprimer si une personne le demande.
  • La preuve d’un test négatif de moins de 72 h, tous les tests constituent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel dans le SI-DEP, qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller le récupérer sur https://sidep.gouv.fr.
  • Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois.

Tous les détails et informations utiles sont disponibles sur : https://www.gouvernement.fr/pass-sanitaire-toutes-les-reponses-a-vos-questions]

Arrêté préfectorald du 13 août 2021 relatif au port du masque (format pdf - 184.4 ko - 16/08/2021)

 
 
Date Titre Descriptif Document(s)