Contenu

Dispositif de gestion des étiages dans le département du Lot

 

Le département du Lot connaît chaque année des étiages extrêmement sévères.

Le comité de gestion de l’étiage, réuni par M. le préfet du Lot le 25 avril, est composé des acteurs de l’eau concernés par la gestion quantitative de la ressource en eau pendant l’étiage : administrations, collectivités, professionnels, fédération de pêche, associations de protection de l’environnement, etc.

La réunion avait pour objet d’établir un bilan de l’année hydrologique 2018, de présenter le dispositif d’organisation pour la gestion 2019 et d’effectuer un premier point de situation en cours.

 

Le dispositif de gestion de l’étiage

Le dispositif de gestion de l’étiage repose sur un arrêté du préfet du Lot, révisé le 28 mai 2018. Le cadre du dispositif y est définit : points d’observation et seuils de débits limites (vigilance, pré-alerte, alerte, crise), définition de niveaux de restriction progressifs, modalités de mise en œuvre des mesures de restriction selon les usages (eau potable, irrigation agricole, industries, golfs, barrages et moulins, usages domestiques, navigation).

Dès que le débit des cours d’eau les plus fragiles s’approche des valeurs seuil, le comité de gestion de l’étiage est activé, pour une activité qui se répète à un rythme hebdomadaire :

  • une quarantaine de points de mesure sont suivis sur le département, par un ensemble de partenaires (direction départementale des territoires, agence française pour la biodiversité, établissements publics territorial de bassin , syndicats de rivières , etc...)
  • une note de situation est diffusée à tous les acteurs concernés
  • une réunion de concertation permet de débattre des mesures à mettre en œuvre, avant proposition au préfet qui statue par arrêté.

L’application des mesures de restriction démarre en général le samedi. Les arrêtés sont publiés dans les mairies et sur le site internet de l’État dans le Lot le vendredi.

Bilan 2018

Le site propluvia présente les mesures de restriction sur le territoire national.

Retrouvez ci-dessous l’évolution de la situation 2018 dans le département du Lot :

Les premières mesures de restriction ont été prises le 7 juillet 2018. L’étiage a conduit à des situations difficiles sur les cours d’eau les plus fragiles, d’abord dans le Quercy Blanc et sur les petits affluents de la Dordogne, puis rapidement sur l’ensemble des cours d’eau, selon une progressivité habituelle.

L’absence de pluie significative jusqu’à la fin décembre 2018 a entraîné une poursuite tardive de l’étiage sur une partie majeure du département (hors vallées du Lot, du Célé, de la Dordogne, de la Bave et de la Cère). Pour cette raison, le remplissage des plans d’eau et les manœuvres de vannes ont été interdits jusqu’à la fin décembre.

Situation 2019

La période de mai à octobre 2018 a été la troisième plus chaude observée depuis 30 ans (après 2003 et 2006). Cette période a été suivie d’un hiver particulièrement sec. Le cumul des précipitations du 1er septembre 2018 au 23 mai 2019 est inférieur à la normale.

Malgré les précipitations de la fin avril et du mois de mai, le déficit reste donc marqué. Les pluies récentes permettent aux cours d’eau les plus fragiles de se maintenir provisoirement au-dessus des seuils d’alerte.

La situation hydrologique de ce début de campagne appelle à une grande vigilance des usagers de l’eau, il convient dès à présent que chacun d’entre nous y soit très attentif.