Actualités

Hackcélérathon mobilité

 

Les 6, 7 et 8 avril 2018, cinquante personnes ont participé au premier « Hackcélérathon » lotois dédié à la mobilité.

 

C’est au Domaine d’Auzole, à Saint-Pierre-Lafeuille, qu’usagers, agents publics, et experts transports/mobilité, ont pu donner suite aux « Assises départementales de la mobilité » du 6 novembre 2017, en débattant autour de propositions concrètes.

Arrivés le vendredi 6 avril, les participants ont été invités à une soirée sur le thème de la mobilité animée par Carrefour des Sciences et des Arts, Centre de Culture Scientifique du Lot.

Au lendemain de cette soirée ludique, conviviale et interactive, les six porteurs de projet ont chacun présenté leur piste de solution. Les participants se sont répartis selon l’intérêt qu’ils portaient au projet en jeu. Les groupes ainsi constitués ont mené un travail de fond sur les modalités de réalisation des projets.

Ce sont des projets enrichis des expériences, apports et réflexions de l’ensemble de la communauté de travail mobilisée pour l’événement qui ont été présentés aux membres du jury en mode « accéléré » : 4 minutes de présentation suivies de 4 minutes de questions / réponses.

Les six projets présentés

« Le Pôle mobilité », présenté par SOLICARS 46

  • Il s’agit de créer une dynamique sur un pôle mobilité, en alliant la vente de véhicules à petits prix, l’apprentissage de la conduite (autoécole solidaire), et les conseils, et ce à destination d’un public en situation de précarité financière.

« Le Laboratoire de la mobilité professionnelle », présenté par Figeacteurs

  • Le projet consiste à développer l’offre de covoiturage inter-entreprises tout en promouvant l’usage de véhicules électriques. Il s’agit d’étendre l’expérimentation actuellement en cours sur six entreprises en faisant peu à peu changer les comportements des salariés du territoire : les voitures mises à disposition ne le sont qu’à condition que les salariés covoiturent.

« Roulib », présenté par le directeur d’A.I.L

  • Roulib vise une solution d’autopartage de véhicules autour de bornes implantées dans des lieux centraux telles que les Maisons de Services au Public (MSAP). Ce projet passerait par la création d’une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) associant des coopérateurs (collectivités, utilisateurs, entreprises et structures de l’économie sociale et solidaire.…).

Atchoum

  • Atchoum porte un service de déplacement solidaire et de covoiturage en milieu rural qui s’adresse aux collectivités. Ce service se veut « clé en main » pour les mairies puisque l’entreprise s’occupe de tout : réservation des trajets sur le site Internet ou via l’application mobile, gestion d’un centre d’appels qui pourra être utilisé notamment par les personnes âgées.

Rezopouce

  • Rezopouce propose un service d’autostop sécurisé et organisé qui enregistre les trajets, permet d’identifier les conducteurs et les passagers et installe sur les trajets quotidiens des points d’autostop facilement identifiables. Une ambition évoquée lors du Hackcélérathon consistait à concentrer des actions autour des entreprises.

« Flexirail »

  • Nicolas Debaisieux a présenté un projet d’expérimental de véhicules autonomes électriques légers sur rail : une navette reliant Figeac et Cahors pourrait utiliser la voie désaffectée Capdenac-Cahors.



Le résultat

Devant la qualité des projets présentés et surtout leur complémentarité sur le territoire, Mesdames et Messieurs les jurés n’ont pu rendre de décision unanime. Leur choix a donc été de garder cinq solutions sur les six présentées (le 6ème projet « Flexirail » a été écarté, notamment du fait de l’envergure du projet).

Les lauréats pourront bénéficier d’un accompagnement dans le cadre de l’opération "Carte blanche", afin de développer une offre de plateforme d’aide à la mobilité qui combinera leurs propositions.
Un suivi des projets est prévu et ce, grâce notamment à l’opération « Carte Blanche » lancée par la Premier Ministre, lors de sa venue dans le Lot en décembre 2017.

Le ressenti des participants

Le dimanche 8 avril matin, les participants de l’Hackcélérathon mobilité se sont retrouvés afin d’échanger sur le week-end. Les retours ont été positifs, notamment sur la dimension collaborative de l’événement et les rencontres qui ont pu se faire tout au long du week-end. Les pitcheurs ont pu également voir les points à retravailler dans leur projet et les aspects positifs.

Cet Hackcélérathon, qui marque le début d’une démarche collective au service de la mobilité, leur a permis une motivation nouvelle pour faire aboutir les projets qu’ils portent.

Un aspect international de l’événement

Avant la présentation des projets, les organisateurs ont surpris l’ensemble des participants et des jurés en les informant que l’événement était jumelé avec l’université de São Paulo au Brésil qui travaille aussi sur les problématiques liées à la mobilité sur leur territoire.

Pour plus d’informations : pref-coordination@lot.gouv.fr

Les photos du week-end :

 
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)