Contenu

Lancement de la concertation sur l’implantation des services locaux des finances publiques

 

Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics, a écrit, le 6 juin, aux élus du Lot afin de lancer avec eux une grande concertation sur l’augmentation des services locaux des finances publiques implantés dans le département du Lot.

 

Le maillage de la direction générale des Finances publiques (DGFiP) est l’un des plus denses des administrations d’État avec près de 3 600 points de contacts pour ses usagers, particuliers, entreprises et collectivités locales, en 2019. Cette présence importante traduit la diversité des missions qu’exerce la DGFiP et leur évolution.

La DGFiP a donc vu ses missions évoluer profondément depuis deux ans et continuera à se transformer avec des chantiers d’ampleur : prélèvement à la source, suppression de petites taxes, fin programmée de la taxe d’habitation, paiement en liquide externalisé vers d’autres réseaux, poursuite de la simplification de la déclaration en sont des exemples emblématiques.

Ainsi, et c’est ce qui fera l’objet de la concertation, il est proposé que les services locaux des finances publiques aujourd’hui présents dans 35 communes, le soient demain dans 38 communes du département, le gouvernement projetant de les installer à Salviac, Montcuq-en-Quercy-blanc et Sousceyrac-en-Quercy.

Cette annonce s’inscrit, à la suite du Grand Débat, dans l’esprit des annonces du Président de la République et en lien avec la mise en place des futures maisons France service.

Cette initiative a pour projet d’assurer une meilleure accessibilité des services publics à la population et une meilleure relation de proximité entre les agents et les usagers, notamment dans les territoires où le sentiment d’une insuffisance de la présence de l’État se développe. Le ministre souhaite aussi porter une attention toute particulière aux usagers qui sont peu familiers des outils numériques.

Cette concertation avec les élus, les associations représentatives, les agents de la DGFiP et les services de l’État doit se dérouler jusqu’en octobre.