Communiqués de presse

Contenu

Le préfet du Lot rappelle la fermeture des établissements de tourisme

 

Dans le contexte de crise sanitaire, et de rétablissement du confinement, Michel Prosic, préfet du Lot, a réuni, ce mercredi 4 novembre, les acteurs lotois du secteur du tourisme. À cette occasion, les professionnels du tourisme ont échangé sur les difficultés économiques qu’ils traversent.

Le préfet du Lot rappelle la fermeture au public des établissements de tourisme listés ci-dessous, sauf s’ils constituent un domicile régulier pour les personnes qui y vivent :

- auberges collectives ;
- résidences de tourisme (locations saisonnières, gîtes, maisons d’hôtes, Airbnb…) ;
- villages résidentiels de tourisme ;
- villages de vacances et maisons familiales de vacances ;
- terrains de camping et de caravaning.

Le préfet rappelle également que les hôtels peuvent accueillir du public afin de recevoir les travailleurs en déplacement, les personnes qui y vivent régulièrement, et les personnes venues s’isoler dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de quarantaine. Les espaces dédiés aux activités de restauration et de débit de boissons des hôtels sont néanmoins fermés, sauf pour le « room service ».

Pour ces établissements de tourisme touchés par les fermetures administratives, des mesures économiques compensatoires existent :
- Au titre du fonds de solidarité, toutes les entreprises de plus de 50 salariés et tous les commerces qui seront fermés par décision administrative pourront recevoir une indemnisation allant jusqu’à 10 000 euros.
- Les entreprises du tourisme et de l’événementiel peuvent également bénéficier des exonérations de cotisations sociales dès lors qu’elles perdent 50 % de leur chiffre d’affaires.
- Le dispositif d’activité partielle est prolongé jusqu’au 31 décembre. L’entreprise bénéficie d’une allocation versée par l’État correspondant à 85 % du montant de l’indemnité d’activité partielle du salarié. Les entreprises des secteurs du tourisme de l’hôtellerie, de la restauration, du sport, de la culture, du transport aérien et de l’événementiel bénéficient d’une prise en charge à hauteur de 100 % de l’indemnité d’activité partielle versée aux salariés.
- Les entreprises qui souhaiteront contracter un prêt garanti par l’État peuvent le faire jusqu’à la fin juin 2021, au lieu du 31 décembre 2020, tel qu’initialement prévu.

 
 

Documents associés :