Communiqués de presse

Contenu

Le préfet du Lot vient d’approuver le nouveau schéma de gestion de la chasse dans le département

 

Jérôme Filippini, préfet du lot, vient d’approuver le schéma départemental de gestion cynégétique dans lequel la fédération départementale des chasseurs a tracé ses priorités pour les 6 années à venir.

La fédération des chasseurs organise, promeut et défend l’exercice de la chasse.

Elle porte également des missions d’intérêt général telles que la gestion des espèces chassables, la mise en valeur du patrimoine cynégétique, la formation et l’éducation des chasseurs ou l’indemnisation et la prévention des dégâts de gibiers.

La chasse est une activité ancienne, profondément ancrée dans notre ruralité.

Sa pratique nécessite aujourd’hui une approche apaisée, réfléchie et dénuée de dogmatisme, sans ignorer les débats qui traversent notre société sur ses rapports à l’animal et à l’environnement ou sur les usages de la nature.

Bien au-delà de son caractère traditionnel, la chasse apporte vitalité et lien social à notre ruralité moderne ; elle contribue à l’économie de nos territoires. Elle participe également à la gestion de notre environnement, de nos paysages et à l’éducation à la nature.

Sa pratique doit bien sûr être exemplaire et s’exercer dans les meilleures conditions de sécurité, pour les chasseurs comme pour les non-chasseurs de façon à assurer la conciliation des usages de l’espace naturel. Le schéma fixe les règles de sécurité applicables dans le département et prévoit l’organisation de formations sur ce sujet, à destination des chasseurs.

Les services de l’État dans le département et l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), sous l’autorité du préfet et du procureur de la République, sont particulièrement vigilants quant au respect des règles prévues par le schéma, en matière d’usage des armes et d’organisation de la chasse.

Ils veillent aussi à ce que la chasse apporte, en contrepartie de l’appropriation du gibier, les services qu’en attend la société, notamment par une gestion équilibrée des populations de gibiers (sanglier, cerf, chevreuil, blaireau) dont la prolifération provoquerait des dégâts à l’économie agricole et sylvicole.

Sur ce point, le schéma instaure notamment un plan de gestion de l’espèce sanglier qui prévoit le fonctionnement de comités locaux animés par la fédération, partout où la situation le réclame.

Sur l’ensemble de ces sujets et quelques autres, le nouveau schéma de gestion cynégétique fixe dans le département du Lot, le cadre d’actions pour une chasse sûre, responsable et respectueuse de la biodiversité pour les 6 prochaines années.

Le schéma départemental de gestion cynégétique 2019-2025 est disponible sur le site internet des services de l’État dans le Lot à l’adresse http://www.lot.gouv.fr/IMG/pdf/projet_sdgc2019-2025_envoifdc-20181119-2.pdf.