Communiqués de presse

Contenu

Situation hydrologique et usages de l’eau

 

 

Les premières mesures de limitation ou d’interdiction de prélèvements et de manœuvres de vannes ont été mises en place dans le département du Lot, le samedi 23 juillet 2016. Elles étaient destinées à limiter les usages sur des cours d’eau en situations dégradées voire critiques, principalement dans le Quercy Blanc et en Bouriane.

Les précipitations de la fin de semaine dernière ont été inégalement réparties sur le département. Elles ne se sont généralement pas traduites par des améliorations notables et durables de la situation hydrologique mais elles ont tout de même permis, par endroits, un répit dans l’aggravation de l’étiage.

La situation hydrologique observée cette semaine est donc relativement stable avec, néanmoins, une poursuite de la dégradation pour certains cours d’eau de Bouriane.

Cette situation et les prévisions de Météo France conduisent, dans l’intérêt de tous, à maintenir les mesures en place et à instaurer de nouvelles mesures sur le bassin de la Marcillande (niveau I), à compter du samedi 30 juillet 2016.

Ce dispositif concerne les manœuvres de vannes et les prélèvements pour les usages non prioritaires et pour l’irrigation agricole sur les bassins suivants :

Niveau 3 – Interdiction totale des prélèvements (sauf dérogations pour certaines cultures spéciales) : Grande Barguelonne, Lupte, Lemboulas, Lère, Dourre, Glaich, Candé ;

Niveau 2 – Interdiction de 8H à 20H : Séoune, affluents du Lot (tous sauf Théze, Vert, Vers et Célé)

Tours d’eau de niveau 1 : Céou et Vert amont ;

Niveau 1 – Interdiction de 13H à 20H : Bervezou, St Perdoux, Veyre, Sagne, Tournefeuille, Marcillande (nouveau), Ouysse et Alzou.

Ces mesures sont susceptibles d’évoluer en fonction de la situation.

L’arrêté est consultable ici et dans les mairies des communes concernées.

Même si les usages de l’eau potable ne sont pas concernés par cet arrêté, il convient dès à présent que chacun d’entre nous y soit très attentif. Il est vivement recommandé d’utiliser l’eau potable avec discernement et d’en limiter les usages non prioritaires.