Communiqués de presse

Contenu

Situation hydrologique et usages de l’eau

 

 

Situation hydrologique et usages de l’eau

Le département du Lot a connu, ces derniers jours, des températures élevées, sans aucune pluie.

Rien d’étonnant dans ces conditions de constater de fortes diminutions des débits observées sur les cours d’eau dans le département et la multiplication des situations critiques qui touchent désormais l’ensemble des cours d’eau du Quercy Blanc, les petits affluents du Lot, le Vert amont, le Céou, l’Alzou et la Sourdoire.

Meteo France annonce le maintien d’un temps estival sans pluie notable pour les jours à venir.

Cette situation me conduit à renforcer les mesures de limitation des usages de l’eau, dans le département du Lot pour éviter d’aggraver les effets de l’étiage. Ces mesures sont graduées et adaptées aux situations observées.

Elles concernent les manœuvres de vannes, les prélèvements domestiques pour les usages non prioritaires ainsi que les prélèvements pour l’irrigation agricole (hors lacs de retenue) qui doivent respecter les règles suivantes :

  • Niveau 3 – Interdiction totale des prélèvements (sauf dérogations pour certaines cultures spéciales) dans les bassins suivants : Séoune, Lendou, Grande et Petite Barguelonne, Lupte, Lemboulas, Lère, affluents du Lot (tous sauf Théze, Vert aval, Vers et Célé), Vert amont, Céou, Bléou, Ourajoux, Tournefeuille, Sourdoire, Ouysse et Alzou ;
  • Niveau 2 – Interdiction de prélèvement de 8H à 20H : Marcillande ;
  • Niveau 1 – Interdiction de prélèvement de 13H à 20H , Bervezou, St Perdoux, Veyre, Sagne, Tourmente, Mamoul ;
  • Tours d’eau de niveau 1 : Thèze ;

Ces mesures sont susceptibles d’évoluer en fonction de la situation.

Les arrêtés établissant les règles applicables sont consultables sur le site Internet des services de l’Etat dans le Lot : http://www.lot.gouv.fr/arretes-prefectoraux-portant-restriction-de-a10543.html et dans les mairies des communes concernées.

En matière d’irrigation agricole, les mesures s’appliquent aux prélèvements dans les cours d’eau et leurs nappes d’accompagnement. En revanche, elles ne s’appliquent pas aux prélèvements opérés en nappe profonde ou en plan d’eau déconnecté du milieu.

De même, les usages de l’eau potable ne sont pas concernés ; il convient toutefois que chacun d’entre nous y reste très attentif. Je vous recommande à nouveau vivement d’utiliser l’eau potable avec discernement et d’en limiter les usages non prioritaires.