Contenu

Les consultations citoyennes sur l’Europe

 

Lundi 25 juin 2018, nous avons eu le plaisir d’accueillir Arnaud Magnier, Secrétaire général pour les Consultations citoyennes sur l’Europe.

 

Le Secrétaire général pour les Consultations citoyennes sur l’Europe s’est déplacé dans le cadre d’une campagne nationale de présentation du dispositif des Consultations citoyennes sur l’Europe. Toute personne souhaitant proposer une consultation citoyenne doit se tourner vers le secrétariat général pour les Consultations citoyennes sur l’Europe sur le site Touteleurope.eu

Les Consultations citoyennes sur l’Europe : pourquoi, comment ?

Partout en Europe, le sentiment d’une déconnexion entre les populations et les décisions prises à Bruxelles s’est installé. Beaucoup d’Européens se sentent insuffisamment associés aux décisions qui les concernent. Un nombre significatif exprime son mécontentement ou son découragement. Dans ce climat de confusion, il est devenu difficile de définir ce que veulent vraiment les Européens.

C’est pourquoi dans 26 États de l’Union européenne, le plus grand exercice de consultations citoyennes se tient cette année, en partant du terrain, pour recueillir les impressions mais aussi les propositions des populations sur les politiques européennes.

Les principes directeurs de cette initiatives sont :

  • La diversité des citoyens participant aux consultations. Les consultations citoyennes visent une représentation aussi équilibrée et diverse que possible des participants en termes d’âge, de genre, de catégorie socio-professionnelle et d’origine géographique. Il s’agit d’écouter toutes les opinions sur l’Europe, au-delà du cercle des plus convaincus ou des plus hostiles. Chaque événements, que le thème soit général ou spécifique, sera ouvert à tous.
  • L’objectivité et la neutralité des informations fournies aux organisateurs comme aux participants des consultations sur les enjeux des politiques européennes. Nous vous invitons à consulter le site Touteleurope.eu qui sert de référence en ligne pour la France.
  • La transparence et le pluralisme notamment garantis par la méthodologie choisie, les modalités de restitution ainsi que par la gouvernance mise en place.

Partie d’une proposition du Président de la République, l’initiative rassemble aujourd’hui 26 États-membres qui s’engagent à lancer des consultations citoyennes sur l’Europe. Tous les pays participants, de même que les institutions européennes, sont convaincus que bâtir une nouvelle Europe pour les citoyens passe par un débat avec les citoyens.
La Commission européenne, le Parlement européen, le Comité économique et social européen, le Comité des régions appuient cette initiative.

Depuis début avril et jusqu’à la fin octobre se déroulent à la fois les débats à travers tous les pays organisant des consultations et des exercices de démocratie participative. Ce choix a été fait afin de tenir les consultations après plusieurs échéances électorales nationales dans les États membres participant au processus et bien en amont du début de la campagne pour les élections européennes.

Pour entendre la parole des citoyens, l’initiative doit venir du terrain. C’est pourquoi les collectivités locales, les parlementaires, les associations, les chambres de commerce et d’industrie, les établissements scolaires et d’enseignement supérieur, les organisations syndicales... sont encouragées à saisir l’occasion d’organiser eux-mêmes des consultations, partout à travers le territoire.

L’objectif final est de porter les résultats des consultations citoyennes à la connaissance des chefs d’État et de gouvernement en amont du Conseil européen de décembre 2018. De cette manière, les opinions exprimées et les propositions relayées seront pleinement intégrées dans le projet de refondation de l’Union européenne.

Depuis plusieurs mois, en France un travail de fond a été mené pour faire connaitre la proposition des consultations citoyennes et mobiliser la société civile en France. Ont été approchés élus locaux, think tanks, associations, syndicats, entreprises, acteurs culturels, parlementaires, chambres de commerce et d’industrie, centre de formation, université... A l’issue des consultations à travers le territoire un événement de restitution sera organisé, notamment en partenariat avec le Conseil économique, social et environnemental.