Contenu

Le grand débat national est lancé

 

Le 13 janvier, le Président de la République a adressé sa lettre aux Français, lançant ainsi les contours du Grand débat national, qui s’est ouvert le 15 janvier.

 

Lettre aux Français

Dimanche 13 janvier, le Président de la République, Emmanuel Macron, a adressé sa Lettre aux Français. Vous pouvez, dés à présent, retrouver cette lettre, ici.

Résumé :

L’organisation du débat national lancée le 15 janvier doit permettre à tous de donner un avis sur de nombreuses problématiques telles que la transition écologique, les impôts et taxes, la démocratie et la citoyenneté et l’organisation des services publics, mises en lumière par le gouvernement. Au niveau local ou national, tous les citoyens, associations, institutions, élus, entreprises, syndicats, peuvent participer et/ou organiser un débat.

Quatre sujets et de nombreuses interrogations seront au cœur des débats pour les semaines à venir. Néanmoins, chaque organisateur de débats locaux peut choisir librement un autre sujet qui lui semble pertinent. Rappelons aussi qu’il n’y a pas de questions interdites, vous pourrez librement lancer le débat sur tout sujet qui vous semble d’importance.

Les impôts, les dépenses et l’action publique

  • Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ?
  • Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?
  • Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires à faire ? Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ?
  • À l’inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?
  • Comment mieux organiser notre pacte social ? Quels objectifs définir en priorité ?

L’organisation de l’État et des collectivités publiques

  • Y a-t-il trop d’échelons administratifs ou de niveaux de collectivités locales ?
  • Faut-il renforcer la décentralisation et donner plus de pouvoir de décision et d’action au plus près des citoyens ? À quels niveaux et pour quels services ?
  • Comment voudriez-vous que l’État soit organisé et comment peut-il améliorer son action ?
  • Faut-il revoir le fonctionnement de l’administration et comment ?
  • Comment l’État et les collectivités locales peuvent-il s’améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté et que proposez-vous ?

La transition écologique

  • Comment finance-t-on la transition écologique : par l’impôt, par les taxes et qui doit être concerné en priorité ?
  • Comment rend-on les solutions concrètes accessibles à tous, par exemple pour remplacer sa vieille chaudière ou sa vieille voiture ?
  • Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ?
  • Quelles sont les solutions pour se déplacer, se loger, se chauffer, se nourrir qui doivent être conçues plutôt au niveau local que national ?
  • Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ?
  • Comment devons-nous garantir scientifiquement les choix faits à l’égard de la biodiversité ?
  • Comment faire partager ces choix à l’échelon européen et international pour que nos agriculteurs et nos industriels ne soient pas pénalisés par rapport à leurs concurrents étrangers ?

La démocratie et la citoyenneté

  • Faut-il reconnaître le vote blanc ?
  • Faut-il rendre le vote obligatoire ?
  • Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques ?
  • Faut-il, et dans quelles proportions, limiter le nombre de parlementaires ou autres catégories d’élus ?
  • Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil Économique, Social et Environnemental doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ? Faut-il les transformer et comment ?
  • Quelles évolutions souhaitez-vous pour rendre la participation citoyenne plus active, la démocratie plus participative ?
  • Faut-il associer davantage des citoyens non élus, par exemple tirés au sort, à la décision publique ?
  • Faut-il accroître le recours aux référendums et qui doit en avoir l’initiative ?
  • Que proposez-vous pour améliorer l’intégration dans notre Nation ?
  • En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?
  • Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?
  • Comment renforcer les principes de la laïcité française dans le rapport entre l’État et les religions de notre pays ?
  • Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Le Grand débat

Le Grand débat a été lancé à l’initiative du gouvernement pour que tous les citoyens puissent s’exprimer sur leur vision de la société et les orientations qu’ils souhaitent voir être mises en place.

Ce Grand Débat démocratique est piloté par deux ministres désignés par le Premier ministre :

  • Sébastien Lecornu, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé des Collectivités territoriales
  • Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire.

De plus, par un décret en date du 14 janvier 2019, une « mission du Grand débat national » a été créée, afin d’organiser la logistique du Grand Débat.

Afin d’assurer l’impartialité et la transparence de l’organisation des débats, un collège de garants, composé de cinq membres, a été nommé :

  • Jean-Paul Bailly, spécialiste du dialogue social, et Isabelle Falque-Pierrotin, membre du conseil d’État et présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, désignés par le gouvernement
  • Guy Canivet, ancien membre du conseil constitutionnel, nommé par le Président de l’Assemblée Nationale
  • Pascal Perrineau, politologue et spécialiste de sociologie électorale, nommé par le Président du Sénat
  • Nadia Bellaoui, engagée dans les mouvements associatifs, désignée par le Président du Conseil économique, social et environnemental.

Ce collège de garants veillera à la régularité de la méthode et à celle des travaux d’analyse et de synthèse des contributions recueillies. Il formulera toutes les recommandations qu’il jugera nécessaires pour satisfaire aux exigences de transparence et d’impartialité.

En outre, toutes les formations politiques représentées à l’Assemblée Nationale et au Sénat pourront participer à un comité de suivi, chargé de veiller au pluralisme de la démarche.

Comment participer au débat national ?

Depuis le 15 janvier, toute personne qui se sent concernée par le Grand débat national peut participer à cette consultation, partout en France. Tous les citoyens, associations, élus, entreprises, syndicats, etc. peuvent organiser ou participer au débat.

  • Vous pouvez organiser ou participer à des réunions d’initiatives locales, permettant de débattre lors de réunions publiques. Vous pouvez vous renseignez sur les réunions se tenant près de chez vous ou déclarer une réunion que vous organisez sur le site granddebat.fr.
  • Vous pouvez donner votre avis aux stands de proximité installés dans des lieux de passage.
  • Depuis le 21 janvier, vous pouvez déposer vos contributions sur la plateforme numérique ou bien les envoyer par courrier à
    Grand Débat National
    BP 70.164
    75326 PARIS CEDEX 07
  • Dès le 1er mars, des Français tirés au sort, ainsi que des représentants de diverses parties prenantes pourront prendre part aux conférences citoyennes régionales.

De nombreux documents sont mis à disposition des organisateurs des débats pour faciliter leurs démarches :

Un référent local pour le Grand débat national a été désigné en la personne de Jean-Paul Lacouture, directeur de cabinet du préfet du Lot.

Pour plus d’informations sur l’organisation ou la tenue des débats dans le département, vous pouvez contacter le service communication à l’adresse courriel pref-communication@lot.gouv.fr, ou par téléphone au 05 65 23 10 60 ou au 05 65 23 10 61.

Au niveau national, un numéro vert a été mis en place. Contactez le 0 800 97 11 11 ou bien rendez-vous sur granddebat.fr.

Le grand débat national se tiendra jusqu’au 15 mars 2019 et une synthèse sera réalisée en avril 2019.