Contenu

Signature de quatre conventions généralisation de l’éducation artistique et culturelle dans le Lot

 

L’accès à la culture pour tous les jeunes est une réalité au sein du département du Lot, la priorité nationale de la généralisation de l’éducation artistique et culturelle mise en œuvre depuis plus de dix ans avec les communautés de communes au plan départemental se voit renforcée.

 

L’adhésion des intercommunalités (EPCI) a été forte et aboutit, aujourd’hui, à la signature de quatre conventions. Les intercommunalités signataires sont Cauvaldor, Vallée du Lot et du Vignoble, Cazals-Salviac et le Grand Figeac (avenant, convention à venir).

Dès avril 2018, le Lot a mis en place une concertation à l’échelle du département par la constitution du premier comité départemental en éducation artistique de la région Occitanie. L’objectif est double : réaliser un diagnostic départemental de l’éducation artistique et culturelle concerté avec tous les acteurs, et définir les points forts et les points perfectibles du département. Au sein de ce comité départemental se retrouvent les différents services de l’État (DRAC, Préfecture, DSDEN, sous-préfectures), les intercommunalités (EPCI), le conseil départemental et l’association des maires et des élus du Lot.

Ce travail de concertation marque la volonté d’établir une stratégie d’approche une et unique, qui est à ce jour très efficiente sur le département du Lot.

La DRAC Occitanie a accompagné les intercommunalités dans l’élaboration de leur politique culturelle. La rencontre avec des artistes professionnels, la pratique et la connaissance artistiques sont les trois piliers travaillés afin de permettre à tous les jeunes lotois un égal accès à la pratique culturelle. Entre 2016 et 2019, le budget consacré au département du Lot est passé de 193 820 € à 339 196 €.

Si l’enjeu de l’accès à la culture peut sembler anecdotique pour certains, c’est loin d’être le cas dans le Lot. Elle est même, de nos jours, plus que jamais garante d’une meilleure compréhension du monde.