Contenu

22 juin : troisième phase de déconfinement

 

Vie sociale, déplacements, organisation de fêtes...

 

La troisième phase de déconfinement a débuté le 22 juin et s’accompagne d’un retour croissant à la vie sociale et à l’activité économique. Pour le département du Lot, les signaux encourageants doivent permettre d’adopter ces mesures, tout en demeurant vigilant sur les comportements d’hygiène de chacun.

Connaître toutes les modalités du déconfinement

⚠️ <html>https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus#xtor=AL-5-</html>[pref]-[]-[lien]-[hub]-[]-[]

Le préfet du Lot a tenu une conférence de presse mardi 23 juin, en présence du directeur académique des services de l’éducation nationale et de la directrice de l’unité départementale de l’ARS.

Dossier de presse (format pdf - 97.2 ko - 24/06/2020)

Vie sociale et quotidienne

1. Déplacements autorisés et transports

Depuis le 2 juin, tous les déplacements sont autorisés sur le territoire métropolitain et dans les pays de l’Union européenne. Avant le 1er juillet, les déplacements en dehors de l’Union européenne sont interdits : ils pourront être autorisés seulement dans les pays où l’épidémie sera maîtrisée.

Les déplacements entre la métropole et les territoires d’Outre-mer restent interdits – sauf attestation justifiant un motif impérieux familial ou professionnel. Des ajustements se feront au cours de l’été.

Les transports en commun ont repris une circulation normale. Le port du masque est obligatoire dans l’ensemble des transports en commun, les trains, les taxis et VTC, les véhicules de covoiturage, les avions.

2. Ouverture des commerces

À partir du 22 juin, la quasi-totalité des lieux d’activités qui reçoivent du public peuvent ouvrir. La progressivité des réouvertures des différents lieux de la vie sociale et des loisirs n’est maintenue que pour quelques lieux jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, prévue le 15 juillet. Certains lieux fermés (discothèques, salles de danse) n’ouvriront pas avant la rentrée en septembre 2020.

À partir du mois de septembre 2020 et sous réserve d’une nouvelle évaluation de la situation épidémiologique, la rentrée pourra être marquée par une ouverture des établissements accueillants des foires, expositions et salons.

3. Vie sociale

Les cinémas peuvent ouvrir depuis le 22 juin, tout comme les centres de vacances, les casinos et les salles de jeux. Les croisières fluviales pourront ouvrir à partir du 11 juillet.

S’agissant des cérémonies, les mariages et cérémonies funéraires sont désormais autorisées. Les lieux de cultes sont ouverts, mais les cérémonies doivent veiller au respect des mesures barrières. Il est également possible de se rendre dans les cimetières.

Le sport individuel à l’extérieur et à l’intérieur est autorisé. La reprise des activités de sports collectifs avec des mesures de prévention adaptées est possible depuis le 22 juin 2020. Les sports de combat restent interdits et leur situation sera revue avant la rentrée de septembre.

4. Fêtes et festivals

Depuis le 22 juin, le préfet peut autoriser de manière exceptionnelle les rassemblements, réunions ou activités publique ou dans un lieu ouvert au public de plus de dix personnes, dans le respect des mesures barrières.

Les évènements sur la voie publique qui pourraient être autorisés de façon dérogatoire devront organiser le respect strict des mesures barrières en prenant exemple notamment sur les règles fixées par les protocoles sanitaires pour les établissements recevant du public.

Ainsi, préalablement à toute autorisation dérogatoire du préfet, toute fête doit prévoir les mesures de distanciation sociale adéquates, le port du masque lors des déplacements des participants, la fourniture par les organisateurs de gel hydroalcoolique. Aucun évènement dansant ne peut avoir lieu sur la voie publique comme dans les restaurants et cafés : l’organisateur doit prévoir un dispositif pour permettre aux participants de s’asseoir et de garder des distances minimales entre chaque table. Enfin, l’organisateur demeure responsable de la bonne application des mesures sanitaires lors de l’évènement et doit faire appel à la responsabilité individuelle de chacun pour s’assurer du respect des gestes barrières.

Les rassemblements de plus de 5 000 personnes, quant à eux, restent interdits jusqu’au 31 août.

Dépistage et isolement des patients

Les dépistages concernent :
- toute personne présentant des symptômes de covid-19 ;
- toute personne identifiée comme ayant été en contact à risque élevé de transmission avec une personne testée positivement (« cas confirmé ») ;
- des publics identifiés, qui bénéficieront de campagnes spécifiques de dépistage (personnes vulnérables, résidents des structures d’hébergement collectif et personnels exerçant dans ces structures en cas de premier cas confirmés au sein de la structure).

Depuis la semaine du 11 mai, les capacités de dépistage sont portées à 700 000 tests par semaine en France. Le Lot est en capacité de réaliser 750 dépistages quotidiens : ce sont 1 659 tests qui ont été réalisés depuis le 15 mai dans le département, pour seulement 24 tests positifs (soit un taux de positivité de 0,014). Le dernier cas positif traité dans le cadre du contact tracing date du 20 mai.

Les tests sont pris en charge par l’assurance maladie à 100 %, permettant à chacun leur accès.

Les personnes qui le souhaitent peuvent rester isolées à domicile et leurs contacts à risque élevé sont également invités à rester en quatorzaine à domicile. Si les personnes décident de rester à domicile, des règles s’imposent : une pièce spécifique au patient, l’accès aux lieux partagés par les autres personnes du domicile limité, le respect des gestes barrières.

Dans le cas où l’isolement à domicile est impossible, des lieux peuvent accueillir ces patients positifs et les contacts placés en quatorzaine.

Ouverture des établissements scolaires et des crèches

Depuis le 12 mai, la direction des services départementaux de l’Éducation Nationale s’est mobilisée afin de permettre l’ouverture progressive des établissements scolaires dans le département. 184 écoles maternelles et primaires, 19 collèges et 7 lycées sont concernés dans 170 communes du Lot. Au 22 juin, les écoles, collèges et lycées du Lot ont tous rouverts.

Depuis le 22 juin, la présence à l’école et au collège est à nouveau obligatoire.

Le protocole sanitaire relatif aux écoles et établissements scolaires, établi par le ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse, a été actualisé au 22 juin et transmis aux collectivités territoriales et aux membres de la communauté éducative.

Les crèches ont rouvert le 11 mai, dans la limite de groupes de dix enfants, sachant que si les locaux le permettent, plusieurs groupes peuvent être accueillis. Le port du masque n’est pas recommandé pour les enfants de moins de trois ans mais est obligatoire pour les personnels.

Pour les écoles maternelles, ouvertes depuis le 11 mai 2020, la présence est obligatoire depuis le 22 juin. La règle de surface de 4m2 par élève ne s’applique plus dans les locaux comme dans les espaces extérieurs.

Dans les écoles élémentaires et les collèges, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre, dans les seuls espaces clos, entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre les élèves quand ils sont côte à côte ou face à face. Cette distance ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d’une même classe ou d’un même groupe. Dans les lycées, une distance minimale d’un mètre est respectée entre chaque personne dans les espaces clos et les espaces extérieurs.

Le port du masque est obligatoire pour les personnels dans les situations où la distanciation d’au moins un mètre ne peut être garantie : il ne l’est pas lorsque les personnels enseignants font cours et sont à une distance d’au moins un mètre des élèves.

Pour l’été, l’opération Vacances Apprenantes se déclinera en plusieurs dispositifs (école ouverte, colos apprenantes) afin de renforcer les apprentissages, la culture, le sport et le développement durable pour un million d’enfants et de jeunes les plus touchés par la période de confinement qu’a connue le pays.

Loi n°2020-546 du 11 mai 2020 prorogeant l’état d’urgence sanitaire et complétant ses dispositions (format pdf - 184.7 ko - 12/05/2020)
Décret n°2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire (format pdf - 299.1 ko - 02/06/2020)

Accueil du public à la préfecture à compter du 11 mai

 
 

Documents associés :