Contenu

Sur la route, le téléphone peut tuer

 

Tuer ou se tuer. Cela valait-il le coup de lire ce message ? De répondre à cet appel ou à ce mail ? Dans une nouvelle campagne d’affichage et de radio, diffusée à partir du 2 avril, la Sécurité routière met en perspective la futilité de l’usage irrépressible du téléphone au volant, au regard du risque encouru.

 

« Vous direz à ses enfants que vous deviez vraiment répondre à ce sms », « Vous direz à sa femme que vous deviez répondre à cet appel », « Vous direz à sa famille que vous deviez absolument lire ce mail » ... ces formules fracassantes sur des images de corps inanimés attirent l’attention des usagers de la route sur les dangers de ce distracteur, en cause dans un accident corporel sur dix.

Les chiffres clés du téléphone au volant

  • La conversation téléphonique au volant est responsable d’1 accident corporel sur 10.
  • Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident.
  • Un conducteur qui téléphone en conduisant enregistre entre 30 et 50 % d’informations en moins sur la route.
  • Lire un message au volant nécessite de quitter la route des yeux pendant 5 secondes. A 50 km/h, 5 secondes correspond à 70 mètres parcourus...
  • Lire un message en conduisant multiplie par au moins 23 le risque d’accident.

Le témoignage de Marius

« J’ai reçu un coup de téléphone, j’ai voulu regarder ce qu’il en était. Donc, j’ai baissé la tête pour regarder [...] et quand j’ai relevé les yeux, j’avais changé de direction et du coup j’ai dévié ma route et j’ai tapé un arbre au niveau des cervicales [...] Ce qui me rend tétraplégique. »

Sur la route, le téléphone peut tuer (format pdf - 1.1 Mo - 01/04/2019)

Contacts presse

Alexandra THÉRIZOL
01 86 21 59 83 / 06 75 19 83 90

Thierry MONCHATRE
01 86 21 59 65 / 06 88 16 08 78